Fake News : près de la moitié des Français accusent les médias de les induire en erreur

Ipsos publie les résultats de son étude internationale Global Advisor dédiée auxfake news qui permet de mesurer l’ampleur du phénomène : au quotidien plus d’un Français sur deux seraient exposés fréquemment à de fausses informations et 43% d’entre eux estiment avoir déjà été piégés par une information qui s’est avérée fausse.  Les coupables ? Les politiques et les médias qui les induiraient délibérément en erreur. Crise de confiance profonde, qui s’étend jusqu’à leurs concitoyens dont les facultés de discernement sont sévèrement jugées.

Lire l’article sur meta-media.fr

 

Laisser un commentaire